Premier test des Google Glass – 07/02/2014

Vendredi j’ai testé pour la première fois  les fameuses Google Glass qui seront disponible au grand public aux USA pour la première fois cette année en avril. Ces lunettes développées par Google permettent à l’uilisateur d’avoir des informations en temps réel sur l’environnment autour en les affichant sur un petit écran devant l’oeil droit du sujet (voir photo ci-dessous). Par exemple, on peut demander aux lunettes – en commencant la phrase par “ok glass” – d’afficher une boussole, ou bien de nous donner les directions à suivre pour aller à tel ou tel endroit, ou encore de traduire un texte. Cette dernière application est assez impressionnate puisqu’en regardant le texte à traduire, on obtient directement la traduction à la place du texte que l’on regarde! On peut aussi demander aux Google Glass de prendre une photo ou d’enregistrer une vidéo. Et tout ca ne représente qu’une infime partie des applications possibles.

IMGP4157

Avec les Google Glass avant l’EVA. Si vous regardez bien, vous verrez le petit écran dans le cristal devant mon oeil droit. Credits: RAR team.

On m’a arnaché avec plein d’appareils de mesure et navigation.  En plus des Google Glass, j’avais un moniteur de fréquence cardiaque qui me donnait mon rythme cardique en temps réel en me parlant, un GPS et une boussole attachés à mon bras, plus une camera sur mon casque qui me filmait à l’interieur du casque. Ce jour-là on faisait plusieurs tests, pour l’expérience d’ergonomie qui consiste à evaluer l’utilité d’affichage a l’intérieur du casque lors des sorties extravéhiculaires des astronautes et pour l’expérience d’expansion de la base qui nécessite des mesures de topographie alentours. J’ai utilisé les Google Glass en affichant la boussole et en comparant à la montre boussole que j’avais. Le GPS servait principalement à mesurer l’altitude.

IMGP4167

Avant de sortir, dans l’airlock avec Tereza. Cedits: RAR team.

IMGP4168

A l’extérieur de l’habitat en pleine navigation. Credits: RAR team.

Les terrains autour sont assez boueux en raison de la neige qui fond, donc il faut vraiment être attentif à l’endroit où l’on pose ses pieds.

IMGP4222

Exploration martienne. Credits: RAR team.

Pour les mesures de topographie, Ondrej me disait dans quelle direction aller et jusqu’où. Puis il mesurait la distance parcourue à l’aide d’un laser. L’idée étant de créer une carte topographique rudimentaire des alentours pour pouvoir faire des propositions concrètes concernant l’expansion de la base MDRS.

IMGP4234

Selfie pendant l’EVA avec notre commandant Ondrej. Credits: RAR team.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s